Une histoire de sperme

sperme visage

Après notre dernier article sur les grosses bites des transsexuelles, voici une histoire de sperme, les différents cas où il jaillit. Ce liquide qui paraît peu ragoutant visuellement en ravie plus d’une. Herbert Léonard chantait « Pour le plaisir ». Alors c’est parti, que le champagne coule à flots !

Se prendre du sperme en plein visage

Cette option visage avec sperme n’est pas recommandée par votre esthéticienne. Il y a deux options : soit vous voulez faire plaisir à votre partenaire et comme cadeau, vous lui dîtes : oh oui, vas-y sperme moi sur le visage. Très honnêtement, vous êtes bien gentille, parce que bon, après on en a plein partout et c’est plutôt dégoûtant globalement. Et je ne parle même pas de l’avaler (après il y en a qui aiment…). Deuxième option : c’est une actrice ou une professionnelle qui est payée pour recevoir le sperme en pleine face. Elle ne le fait pas par plaisir, mais parce que c’est son job. Je ne sais pas dans quelle case se situe cette jeune femme, mais en tout cas, elle est bonne actrice.

Connaissez-vous une fille/trans qui aime bien le sperme ? J’attends vos réponses.

Un jaillissement de sperme en fin d’acte sexuel

C’est la chose la plus courante. On arrive à un certain point de l’acte où l’on ne peut plus se retenir. Dans la première vidéo, on voit une belle transsexuelle se faire prendre en missionnaire et jouir dans la foulée. Vraiment un must.

Un jet de sperme pour se faire remarquer

Alors, dans la vidéo ci-dessous, je ne vois franchement pas l’intérêt à part celle de se faire remarquer, parce qu’après la fille va devoir se laver les cheveux. Personnellement, ça ne me fait rien et vous ?

Une récompense

Une branlette avec jet de sperme peut-être une belle récompense donnée par une domina à sa sissy. Ca ne doit pas se produire trop souvent, car les habitudes sont contrindiquées dans le cadre d’une relation domina soumise. Voici donc Maelee qui est récompensée pour ses services par sa maîtresse. Vous pouvez la suivre sur Twitter ici.

J’espère que vous appréciez ce petit article où le liquide a dégouliné 😉 Commentez, dîtes-moi si j’ai oublié des cas (très certainement). Allez-y, lâchez-vous ! Euh, pas trop quand même… A plus !

4 thoughts on “Une histoire de sperme

  1. Il y a aussi le jet de sperme du soumis encagé…. qui reste parfois contenu, et source de certaines frustrations voir de honte

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: